Prendre note que nous éprouvons des difficultés avec notre ligne téléphonique. Nous vous invitons à nous contacter par courriel.

Fermer

Un coup à la tête et tout bascule

À la suite d’un accident, une chute ou un coup porté à la tête (direct ou indirect), il arrive que les médecins diagnostiquent un traumatisme craniocérébral (TCC).

Différentes caractéristiques accompagnent cet état, dont une altération de la conscience d’une durée et d’une intensité très variables, allant d’une simple commotion cérébrale jusqu’au coma de plusieurs semaines. Véritable ordinateur contrôlant les comportements et fonctions vitales de la personne, le cerveau est alors endommagé et diverses séquelles peuvent apparaître.

Voici un aperçu des conséquences possibles.

Physiques

Maux de tête, fatigue, pertes d’équilibre, étourdissements, ralentissement moteur, pertes sensorielles, paralysie, épilepsie, etc.

Cognitives

Difficultés de mémoire, de concentration et d’attention, difficultés d’organisation et de communication, difficultés de résolution de problèmes et d’abstraction, ralentissement de la pensée, rigidité intellectuelle, apathie, etc.

Affectives

Hypersensibilité émotive, variations rapides de l’humeur, diminution de l’autocritique, désinhibition, agressivité ou colère, méfiance, exacerbation de traits de personnalité antérieurs, anxiété, affects dépressifs, etc.

Sociales

Participation sociale plus limitée, isolement, difficulté à établir et maintenir des relations satisfaisantes, autonomie parfois limitée, etc.

Familiales

Sentiment d’être un fardeau pour la famille, relations conjugales et familiales altérées, difficultés à remplir les rôles sociaux habituels (parent, conjoint), etc.

Professionnelles

Retour au travail difficile à cause des séquelles cognitives et comportementales, difficultés à accomplir les tâches habituelles, etc.

Dépendamment de l’ampleur du TCC, de la condition de santé générale de la personne au moment de l’accident et des séquelles, la personne reprendra rapidement ses habitudes de vie ou aura besoin d’une période de réadaptation plus longue ; il est même possible qu’elle séjourne dans un centre spécialisé de réadaptation durant quelques temps avant de revenir à la maison.

Par la suite, viendra le moment de réintégrer ses activités sociales et professionnelles. Toutefois, certaines embûches se dressent parfois sur le chemin de la guérison et la reprise des habitudes de vie antérieures. Différents professionnels seront là pour faciliter ce cheminement.

Comment un professionnel du Groupe Évie peut-il aider et favoriser cette réadaptation?

Chaque TCC comporte des particularités qui lui sont propres et, par le fait même, aucun TCC n’est identique. Le professionnel s’adaptera à chaque situation et offrira des services variés et adaptés aux besoins et à la réalité de chaque traumatisé craniocérébral.

Entre autres, il intervient pour favoriser :

  • La compréhension de la situation
  • La reprise des habitudes de vie personnelles et quotidiennes
  • L’intégration sociale et professionnelle
  • L’identification et la mise en place de stratégies compensatoires
  • La gestion des troubles de comportement
  • L’adaptation de l’environnement
  • Le soutien aux proches

Le suivi se fait dans le milieu de vie du client, soit majoritairement à domicile; toutefois, selon les besoins, les séances peuvent avoir lieu dans un centre d’hébergement, dans la communauté, dans des lieux publics et de loisirs ou au travail. Les rencontres hebdomadaires durent généralement deux heures, mais la durée et la fréquence varient selon les capacités de la personne.

Le Groupe Évie, au cœur de la solution!

Vous voulez en savoir plus sur le Groupe Évie?

Vous avez une demande de référencement?